1.2.3 ALBUMS 2020-2021

Ouvert à tous les lecteurs De 10 à 100 ans

1, 2, 3 albums est un projet de lectures solidaires avec des personnes d’âges et de profils variés, isolées ou engroupe.

Les objectifs sont:

  • Lire des albums dont les contenus ouvrent sur le monde
  • Inciter les bibliothèques à mélanger les publics
  • Faciliter les échanges intergénérationnels et créer du lien
  • Utiliser la lecture dans la relation d’aide: mémoire, parole, mieux-être

 

La participation, gratuite chaque année est ouverte aux :

  • bibliothécaires pour leur public adulte et jeune (+10 ans)
  • professionnels et bénévoles en charge de scolaires (fin primaire, collèges et lycées)
  • groupes de lecteursou de personnes: aînés, malades, handicapés, chômeurs, étrangers, détenus, etc.

 

Pour sa première participation à cet évènement, la médiathèque Les pieds dans l’Eau s’est entourée de différents partenaires:

  • le centre social Jaligny/Neuilly
  • l’école primaire de Jaligny
  • le collège Les Chenevières de Jaligny
  • l’hébergement temporaire pour personnes âgées de Jaligny
  • les résidencespour personnes âgées«Le clos des hirondelles» à St Voir

 

Si vous désirez participer en tant que lecteurs individuels, n’hésitez pas à remplir le bulletin d’inscription et à le retourner à la médiathèque jusqu’au 15 février 2021.

Cliquez ici pour télécharger le bulletin d'inscription

 

Albums sélectionnés pour 1.2.3 Albums 2020-2021

Le Barrage (David ALMOND)

Avant que le village ne soit englouti par le remplissage du nouveau barrage, Kathryn et son père chantent une dernière mélodie dans chaque maison évacuée.

L’entendront-ils, ceux qui viendront faire du canot sur le lac artificiel?

 

Les Souliersusés (Nathalie LEONE)

Que font la nuit les douze princesses pour être si fatiguées au réveil ? Où vont-elles pour revenir avec des souliers abîmés ? Le roi promet la moitié de son royaume et la main d’une de ses filles à l’homme qui découvrira leur secret. Les princes se succèdent et échouent. Un berger se présente à son tour qui, avec l’aide d’une fée, pourrait percer le mystère.

 

Quel qu’un m’attend derrière la neige (Timothée de FOMBELLE)

Gloria, l’hirondelle, a laissé ses congénères en Afrique. En remontant vers le Nord, elle aperçoit un canot de migrants en Méditerranée. La veille de Noël, arrivée dans les Hauts de France, elle est épuisée. Il lui faut trouver un abri. Freddy, chauffeur-routier, a quitté Gênes pour l’Angleterre. Il redoute le passage à Calais. Il se met à neiger. Sa livraison de glaces est annulée. Il n’a plus qu’à rentrer chez lui. Un réveillon tout seul, quelle angoisse, à moins que ...

 

Les Dessins de Claire (Véronique MASSENOT)

Claire est une jeune fille muette, passionnée de dessin. Sur le chantier de la cathédrale de Chartres, elle observe les artisans qu’elle croque dans son carnet. Un matin, le maître verrier annonce qu’il cherche un apprenti. Et si elle se présentait ?

Je n’ai jamais dit (Didier JEAN & Zad)

Ils vivent ici et là sur Terre et ont des âges différents. Leur point commun : un secret bien gardé. Exemples : Hernando, mexicain de 45 ans, ne sait pas lire. Oksana, acrobate ukrainienne, a le vertige. Johan, enfant australien, adore se déguiser en fille. Amaravathi, l’Indonésienne, doit voler pour nourrir ses enfants. Et toi, quel est le tien ?

 

Kini, le monde à bras le corps (Ingrid THOBOIS)

Petite fille suisse malingre, Ella Maillart est devenu une jeune femme sportive et volontaire puis une aventurière indépendante et audacieuse. De ces voyages au long cours en Russie, Asie et Inde, dans la première moitié du 20e siècle, elle fera des livres et des conférences. Elle est morte à 94 ans dans son chalet de Chandolin, à 2000 m au-dessus de Genève, le 27 mars 1997.

 

Les Rides (JR)

L’artiste, connu pour son duo avec Agnès Varda dans le film Visages villages, avait exposé les photographies grand format de visages d’anciens sur les murs de leur ville. En hommage au temps qui passe, il présente dans cet album carré des photos noir et blanc de visages ridés de femmes et d’hommes de cinq villes différentes, complétés par des autoportraits écrits.

 

Si je reviens un jour (Stéphanie TROUILLARD)

Elle s’appelait Louise Pikovsky, avait 16 ans, pensait que l’avenir lui appartenait. Mais en janvier 1944, elle est déportée et gazée à Auschwitz. En 2010, la correspondance qu’elle avait entretenue avec une de ses professeurs est retrouvée au fond d’un placard dans un lycée parisien

0
0
0
s2sdefault